Un artefact vous a choisi, vous avez fait le pacte, il vous a donc confié ses pouvoirs. Mais vous n'êtes pas le seul, la bataille contre les autres débute.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un espion espionneur d'espionnage de l'espionnerie espionnantielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emerias Cloud

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 22/06/2015

MessageSujet: Un espion espionneur d'espionnage de l'espionnerie espionnantielle   Lun 22 Juin - 19:56


Emerias Cloud



▲Emerias▲Cloud▲Nuage▲29▲Ecosse▲professeur de géographie en université▲Quartier Ezekiel▲

Possedez-vous… L’Artefact


•Artefact :Leon
•Rang : Roi
•Elément : Vent
•Apparence : Un bracelet composé de cylindres se divisant comme des branches en argent sinuant sur son bras, entre le coude et l'épaule gauche comme des petits serpents, et s'arrêtant au milieu de son dos. Fin et peu visible sous les vêtements


Qui suis-je ?





Description physique
Emerias est un homme plutôt petit, assez passe-partout. Ses cheveux sont blanc-sale, coupés assez court et ses yeux sont vert-poussiéreux. son visage fait 25 ans, mais il sait se vieillir par ses expressions et, bien-entendu, son attitude. Et aussi avec du maquillage et l'entretient de sa barbe. Voilà un homme fait pour l'espionnage et l'infiltration! ce n'est pourtant pas son loisir. Bien qu'il sache se faire discret.
Ses muscles d'ailleurs sont bien adaptés à cet art. Finement sculptés, ils sont petits mais bien visibles car notre gamin n'a pas un poil de graisse! Et très efficaces aussi. Accessoirement.
Nous devrions normalement parler de son style vestimentaire, mais est-il vraiment nécessaire de dire qu'il n'a aucun style fixe? Le Jeu nom de Dieu! Il s'habille comme que ça lui passe par la tête! Un point c'est tout!
sinon il en a pas besoin mais il aime porter des lunettes. juste comme ça. dès qu'y peut.
Ses mains sont quelque peu osseuses, et assez grandes. On peut voir une cicatrice sur la paume de sa main gauche, partant de l'index jusqu'à la base opposée de la main, en diagonale. Il possède également quelques cicatrices aux bras et aux jambes, dues à ses parcours en ville. Une cicatrice qui lui donne un petit charme est un genre de griffure sur le côté droit de sa mâchoire causée par un homme ivre qui lui avait lancé une bouteille cassée dans sa petite jeunesse.
Et maintenant le plus important: SES FESSES! Bien arrondie et un poil rembourrée, elles s'accordent parfaitement avec la courbe de son dos en profil et se permettent en dessous de briser la ligne de manière harmonieuse, lui ajoutant un léger côté féminin très charment, et nombre de ses conquêtes furent aidées par ce magnifique petit cul.

Description du caractère
Le temps des expériences est aujourd'hui un lointain passé. En effet, notre bien-aimé Nuage eut une période, dans sa jeunesse, pendant laquelle il expérimentait les rôles, les situations, les gens. Aujourd'hui, il s'est pris au Jeu. Et plus il joue, plus il devient le Jeu. Et plus il s'amusera. Il est donc très impulsif et lunatique. mais c'est bien la seule constante dans sa personnalité. le reste dépendra du Jeu.
Mais je vous entend fulminer, jeunes chacripans désenchantés que vous êtes! "Qu'est-ce que c'est que ce Jeu?" vous demanderez-vous! Et bien mes chatons dissidents ce Jeu consiste à... et bien... euh... Vous verrez!
Autre chose qui fait partie du Jeu: le combat. vous l'aurez compris, notre ami continue à jouer même s'il y a violence, verbale ou physique. mais quand à savoir comment il se bat? pour tout dire, il n'est pas mauvais au corps à corps. Il s'est battu plusieurs fois dans sa jeunesse et il s'entraînait assez régulièrement. Fait qu'il tente de garder relativement secret car il préfère la stratégie. Non, pas la diplomatie. La stratégie. Il est également assez bon au lancer d'objets, mais il n'a jamais tenu une arme à feu de sa vie. Mais encore une fois, sa technique de combat change à chaque fois qu'il change de jeu, ainsi il est rare de le voir utiliser deux fois la même technique ou bien le même style.
cela dit, c'est un homme observateur et calculateur. Il sait rapidement à qui il à affaire et n'hésitera pas à user de stratagèmes pour piéger quiconque aura le malheur d'être sa cible. Il s'amusera également à jouer avec la personnalité des gens, jusqu'à en explorer les moindres recoins, et même la tordre pour en tester les capacités. Mais il n'a encore jamais détruit une personnalité, et très peu construit. Sans doute faute de cobayes intéressants, ce n'est pas un jeu auquel il a envie de jouer. Pas encore.

Histoire
Un homme en costume brun entre dans un living-room des années 1920, s'assied sur le fauteuil en chêne, retire son chapeau de feutre assorti à sa veste de sa main gauche et la pause sur sa cuisse droite, comme une vieille habitude. Il allume une pipe en ébène après en avoir tapissé le fond de feuilles séchées de la même couleur que sa veste et son chapeau. il tire une bouffée. il prend ensuite son chapeau de sa main gauche et le pose sur sa cuisse gauche cette fois, et garde sa main dessus, sans appuyer pour éviter de le déformer. Il remet sa pipe dans sa bouche et tend le bras vers le buffet qui se trouve à quelques centimètres de là, ouvre un tiroir et en sort un dictaphone numérique au design des années  1990, le plus vieux qu'on puisse trouver. il appuie sur un bouton se trouvant sur le côté qui produisit un click-ck, et une chanson des années 60 se fait entendre, filtrée comme reçue par radio plus vieille encore. une guitare joue un petit air répétitif, et un homme chante d'une vieille voix aigüe, comme c'était la mode à l'époque:
"I don't want to set the world on fire
I just want to start a flame in your heart
In my heart I have but one desire
And that one is you..."
[click-ck]
une voix grave se fait entendre, récitant son poème:

"It started out as a new day
Which then grew into a new life.
And no matter what they say
Life is nothing but never-ending strives..."
[click-ck].
L'homme  reprend une bouffée de sa pipe, regarde la fumée s'élever, puis appuie sur un bouton de son dictaphone, et un bruit de vieux magnétophone qui enregistre se lance, signal que l'homme peut parler. après quelques secondes de réflexion, l'homme se met à raconter, d'une voix grave et légèrement fatiguée, dans un français impeccable avec tout de même un léger accent écossais:

"le passé. il nous fascine. il nous emprisonne. il nous libère. il est toute notre vie, et pourtant il est passé. Alors qu'il est toujours là. "la présence d'un passé omniprésent n'est pas passé". le passé, on l'aime, on le déteste, on vit et on meurt avec. mon passé, je n'en veux plus. et pourtant je l'aime. mais c'est la dernière fois que j'y penserais.  alors j'enregistre ici et maintenant mes mémoires, parce que le passé explique tout et que la moindre trace doit en être conservée. c'est dans ce dictaphone que je l'enregistre, dans cette clé USB que je le laisserais. sous clé je la rangerais, et plus jamais je n'y repenserais. c'est un peu un comble pour un professeur d'Histoire mais le passé des autres et du monde m'intéresse plus que le mien. mais pour ne pas le perdre, je l'enregistre. Allons-y:

je suis né en 1994 à Thurso, au Nord de l'Ecosse. C'est une très jolie ville que j'aimais beaucoup, et qui m'a vu grandir. J'ai vécu une enfance paisible, en rêvant de mondes meilleurs, puis en grandissant de mondes pires, comme tout un chacun.  je dessinais un peu, je jouais beaucoup aux jeux vidéos et aux jeux de Rôles papier. J'avais beaucoup d'imagination... un parfait geek. il m'arrivait même parfois de taguer où je pouvais "war. war never changes." une de mes phrases préférées. Je faisais pas mal d'escalades urbaines quand j'avais rien d'autre à faire. Sans que mes parents en sache quoi que ce soit. mais un jour j'ai glissé et en me rattrapant je me suis fait une grosse cicatrice à la main. J'ai dû la bander et mentir en disant que j'avais glissé sur une flaque et qu'en me rattrapant... c'était un jour de pluie. j'ai aussi été atteint de ce que j'appelle le syndrome de "l'ado blazé". on connaît tous un gars complètement "normal" et "anormal" à la fois, qui est tout le temps blazé, qui se croit intelligent parce qu'il a "compris" que la vie n'est rien d'autre que vélo-boulot-dodo, qui se contentera d'une vie simple et ordinaire parce qu'il sait que statistiquement il n'a que très peu de chances de faire quelque chose de grand dans sa vie et qui regarde ceux qui s'émerveille de ces grandes choses d'un œil blazé, pas méprisant parce qu'il respecte mais sans partage parce qu'il "sait que ce n'est rien dans l'univers"... et bien j'étais ce genre de gars. un stoïque en puissance qui se prenait au sérieux. mon plus grand défaut. j'ai cependant grandi. et je ne me suis intéressé aux études qu'à partir de mes 16 ans, l'équivalent du lycée en France. j'aimais beaucoup la France et sa culture d'ailleurs. Goldman me faisais vivre des sentiments que personne d'autre n'arrivais à me faire vivre. j'avais beaucoup voyagé en France avec ma famille. mes parents adoraient Paris. un film qu'ils aimaient beaucoup et qui transmet assez bien ce qu'ils vivaient là bas se nomme "Minuit à Paris", Titre Français. ils disaient que là bas, ils voyageaient à travers les époques comme le personnage principal. De grands rêveurs. moi aussi j'aimais bien ça. Les anciens se prenaient au sérieux, comme moi. Depuis, j'ai l'intime conviction que c'est uniquement à cause de ça que les deux guerres mondiales ont éclaté. la troisième aussi d'ailleurs. bande d'idiots. Ils veulent la paix et font la guerre, pour avoir la paix. Et pire, certains font la guerre pour avoir le pouvoir! quels cons! La facilité est TOUJOURS éphémère! Ces crétins n'apprendront donc jamais?

Mais je divague. "vague", comme dirais l'autre. Je disais donc que j'ai commencé à m'intéresser aux études au moment où c'est devenu intéressant. parce qu'avant, c'était nul, il faut le dire. j'aimais tout particulièrement l'Histoire et surtout la géographie. je me suis beaucoup intéressé aux mécanismes politiques, un peu à l'économie, et tout ce qui touchais de près ou de loin à la géopolitique. j'ai même étendu mes recherches aux stratégies militaires et, je dois le dire, certaines stratégies employées pendant la première et la seconde guerre mondiale, plus la première en réalité, m'ont fait piquer des crises de colère très intenses. quels idiots! enfin bref. bien sûr, les sciences aussi font partie de mont patrimoine culturel, comme tout bon Geek qui se respecte. j'ai continué mes études et ai obtenu un Master en Histoire et Géographie dans une université Française, puis j'ai écrit quelques bouquins sur la géopolitique qui m'ont valu nombre de conférences et autres activités à la fois magiques et ennuyeuses. puis j'ai concouru pour être professeur d'Histoire et de Géographie à l'Université Christopher Lee sur Esthésia. j'étais relativement fier de mon parcours, et j'avais réussi alors à vivre presque en SDF tellement je voyageais pour mes conférences et autres, et j'aimais beaucoup ça. Mais je me suis dit alors que cet emploi sur Esthésia m'offrirait une place de choix dans la géopolitique mondiale et que peut-être je finirais par me lasser de cette vie. alors j'ai concouru et j'ai gagné. "I turned over a new leaf" comme le dit la chanson. Là... là j'ai rencontré Enjorlas Equiem. ce mec. je ne peux pas en parler. Notre relation est secrète parce qu'il est officiellement fiancé mais nous le vivons bien. cela dit, mon histoire se limite à ça. pour l'instant.
voyons, qu'ai-je oublié? je suis arrivé sur l'île en 2022. je suis toujours resté Geek, et je pense qu'Internet à un effet très positif sur nos sociétés, en partie parce que plus nous avons d'influences, plus nous sommes  libre. mais le revers de la médaille est que nous devenons fou. enfin, c'est ce que les autres non-geek disent. en fait c'est grâce à Internet que je ne me prend plus au sérieux. mais je suis devenu très impulsif, moi qui avait une forte maîtrise de moi-même à une certaine époque. enfin, j'arrive toujours à jouer les rôles que je veux. Ainsi ce n'est est pas gênant. mais je vois bien que j'ai changé du tout au tout. j'ai testé les gens, j'ai testé leurs réactions. Et ça m'a amusé. tout ça m'amuse. Alors je continue d'expérimenter. je continue de... Jouer. Et peu le comprennent. Tant mieux. moins ils comprennent, plus je m'amuse. Et plus je deviens impulsif. et lunatique. je me ferais suivre pour garder un peu de contrôle sur tout ça. Enfin, si j'ai l'impression de me faire suivre j'irais voir quelqu'un, comme dirais encore un autre."
[Click-ck]



[Click-ck]
...
Si vous entendez cet enregistrement, c'est que vous avez passé toutes les défenses ou que je vous l'ai délibérément donné. dans les deux cas, bravo. Dans le premier cas, vous aurez remarqué les défenses pour le premier enregistrement, que j'ai mis par acquis de conscience, et les plus importantes défenses du deuxième enregistrement, dont les premières consistent en cacher ce dernier, que j'ai mis parce qu'il le fallait. En effet je vais parler de quelque chose de très important et très confidentiel. C'est après mûre réflexion que j'en ai décidé ainsi. Parce que je pense que si je parle de mon passé, il faut que je parle de... ça.
It started out as a new day
Which then grew into a new life...
And no matter what they say
Life is nothing but never-ending strives.
Oui, je protégerais cet enregistrement. du mieux que je le peux. Il sera invisible. indétectable. Et impénétrable. Parce que je vais tout dire. tout. Qu'au moins, Quelque part, Quelque jour, Quelqu'un sache. Qui je suis.
Mais commençons par le commencement. J'aime pas cette phrase.
Tout à commencé... non. ça va pas.
Once in a bright blue day...
Un beau jour bleu...
Un beau jour d'hiver, le soleil se reflétait sur la neige... Je marchais au bord des falaises de Thurso, seul, admirant ce si beau paysage, ces étendues blanches à ma droite et bleues à ma gauche, brillant toutes deux d'un éclat si pur et si léger. Je n'avais pas treize ans. J'ai continué mon chemin pour arriver sur un petit creux d'éboulement de la falaise que j'aimais beaucoup parce qu'il me faisait un petit perchoir d'où les passants ne pouvaient me voir. se serais donc tranquille. Je m'assis, le regard au loin, dans la fraîcheur du matin. Le soleil n'était levé que depuis une heure à peine. Fermant les yeux, je savourais l'instant. Je m'aperçut soudain qu'un jeune homme d'environs seize ans était assis à côté de moi, et me regardait.
J'ai sursauté et lui ai demandé ce qu'il faisait là. il m'a répondu qu'il avait besoin de moi. J'ai été très méfiant et nous avons discuté un bon bout de temps. Il m'a dit qu'il Avait de grands projets, et qu'il avait besoin de quelqu'un pour les mettre en œuvre. Il m'avait choisi parce qu'il avait besoin de quelqu'un qui saurait obtenir ce qu'il voudrait. Et j'étais sur la bonne voie. Je devrais m'entraîner avec lui. Mais il me laisserai quand même beaucoup de liberté. Il a fini par me convaincre et m'a présenté un contrat que j'ai attentivement lu. et puis nous nous sommes liés. Nous avons pris le bras de l'autre et il s'est insufflé en moi. Puis je me suis réveillé, toujours au bord de la falaise, avec une armature au bras gauche composé de branches d'argent ondulant comme des petits serpents jusqu'au milieu de mon dos.
Alors, on le devine facilement, je me suis entraîné à toutes les utilisations possibles de cet Artefact. Combat. Déplacement. Espionnage. Et en même temps je m'entraînait sans, pour garder une certaine maîtrise au cas où il me lâcherais. Ainsi pour que personne ne soupçonne ce secret, je me suis inventé la personnalité que j'énonce dans le premier enregistrement. En vérité je joue... presque depuis ce jour d'hiver.
[Click-ck]

Et derrière l'écran, c'est qui ?

Salut ! On se passionne pour nos nouveaux membres !
•Ton petit surnom :EJL ECL
•Ton âge : 18
•Mais comment as-tu trouvé notre forum ? :un ami
•C’est quoi ton avis dessus ? :  j'aime les choses bien faites ^^



© : Joy & crédit images


Dernière édition par Emerias Cloud le Ven 26 Juin - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Okland
Admin
avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 28/04/2015
Age : 24
Localisation : Esthesia

MessageSujet: Re: Un espion espionneur d'espionnage de l'espionnerie espionnantielle   Lun 22 Juin - 20:44

Bonjour/Bonsoir et bienvenue !

j'ai le regret de devoir t'annoncer que ... Tu es validé ! Et oui, maintenant tu sombres dans les méandres géopolitiques du monde d'Esthesia et de ses conspirations pour le pouvoir, l'argent et le contrôle du monde ... Sans déconner, ça rigole pas ici, on se bat vraiment pour dominer le monde chacun à notre façon.

Bref, bienvenu sur notre forum, en espérant que tu vas t'y plaire et bien t'amuser à RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un espion espionneur d'espionnage de l'espionnerie espionnantielle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Manuel de Contre-Espionnage informatique
» Fleuve Noir Espionnage
» [Thème] Le roman d'espionnage
» Stop-Espionnage (Thill)
» Du vieil vieil espionnage (avant 1870)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le cercle :: Administration :: Fiches des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: